Des collègues se réunissent pour rénover 14 chambres dans un centre pédiatrique

Mar 15 2021, 12:34 pm

L’espace Bonnes Nouvelles est une collaboration entre TELUS et Daily Hive. Ensemble, nous mettons sur pied un espace pour nouvelles inspirantes où tous peuvent se plonger dans une atmosphère positive via des chroniques et des histoires relatant des initiatives de bienfaisance à un moment où nous en avons tant besoin.

Écrit pour Daily Hive par Linda Nguyen


Fiona Slater a grandi au sein d’une communauté unie dans l’Est de Toronto. Elle est bien consciente de la différence que peut avoir un modèle positif dans la vie d’un enfant impressionnable.

Elle l’a compris en fréquentant son club de jeunesse, où des douzaines de bénévoles attentionnés lui ont enseigné l’art et le bricolage, et l’ont amenée à Canada’s Wonderland et au zoo de Toronto.

Elle l’a aussi appris à la maison, où ses deux parents, immigrants de la Jamaïque, ont dû jongler plusieurs emplois à la fois pour arriver à nourrir leur famille. 

Même si leur budget était serré, la maison de Fiona débordait toujours de gens et de rires. Sa famille était connue dans le quartier comme ayant toujours leur porte ouverte. lls accueillaient volontairement ceux qui avaient faim, et gardaient les enfants de parents qui devaient aller travailler. 

“Ma mère, une Jamaïcaine si travaillante, a développé un réseau et a bâti une communauté ici au Canada”, dit Fiona.

TELUS

TELUS

“Elle a toujours fait le mieux avec ce qu’elle avait et cela m’a réellement inspirée. Elle a bâti une communauté de femmes, où chacune pouvait compter sur l’autre. Le fait d’avoir grandi dans ce milieu m’a donné envie de devenir une personne influente.”

Aujourd’hui, Fiona sait que les précieuses leçons apprises pendant son enfance ont forgé sa vie adulte. C’est ce qui l’a motivée tout au long de sa carrière. Elle a débuté chez Telus il y a 9 ans au sein du service à la clientèle et, par son rendement et sa détermination, elle occupe maintenant le poste de gérante de l’équipe du support technique.

Vivant à Montréal, Fiona est consciente qu’elle ne se serait pas rendue si loin sans l’aide et les conseils de son mentor, qui a vu le potentiel en elle et l’a encouragée à se dépasser pour atteindre ses rêves.

Elle compte bien apporter cette même énergie dans son travail de gérante au quotidien, et ainsi aider son équipe à faire ressortir le meilleur de chacun, au travail comme ailleurs.

Fiona Slater / TELUS

Fiona Slater / TELUS

Par sa culture de redonner à la collectivité, TELUS encourage son personnel à faire du bénévolat dans la communauté. Le programme TELUS Double la mise permet aux employés de doubler l’impact de leurs dons faits aux organismes de leur choix, en égalant le montant de ceux-ci jusqu’à concurrence de 2 500 $ par année, par employé.

La compagnie remet aussi 1 $ pour chaque heure de bénévolat cumulée par un employé, à l’organisme de son choix.

Au cours des dernières années, Fiona et son équipe ont redonné à plusieurs organismes, soit par l’organisation de collectes de vêtements pour les sans-abris ou par la participation à des courses de levées de fonds.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’équipe a amassé plus de 20 000 $ pour acheter des barres protéinées destinées aux travailleurs de première ligne de quatre hôpitaux de Montréal, sachant que ces travailleurs n’ont pas toujours le temps de manger durant leur quart de travail.

Fiona considère que le bénévolat fait en dehors des heures de travail a rassemblé les membres de son équipe et est devenu une partie très importante de leur culture.

Fiona Slater / TELUS

Fiona Slater / TELUS

“Notre département se démarque par sa participation exceptionnelle au sein de la communauté”, nous dit Fiona, qui compte 16 personnes dans son équipe.

Une des dernières expériences à laquelle Fiona et son équipe ont participé en tant que bénévoles était à l’automne 2019, lorsqu’ils ont aidé à repeindre le centre palliatif pédiatrique Le Phare, à Montréal. 

Tous les week-ends, de mars à septembre, ses collègues de TELUS et elle-même ont travaillé à rénover 14 chambres dans le centre. Lorsque celle-ci n’était pas affairée aux travaux physiques, l’équipe de Fiona s’était vouée à recruter de nouveaux membres pour soutenir la cause.

Certaines personnes ne réalisent pas l’importance que peuvent avoir quelques heures de bénévolat ou un petit don en argent sur ceux qui en ont besoin. La gratitude exprimée par les employés du Phare et les sourires sur les visages des enfants en témoignent.

“Nous étions en train de peinturer les murs et ils (les employés du Phare) étaient si reconnaissants d’avoir de l’aide”, se souvient Fiona. “Tout le monde tentait de retenir leurs larmes”.

Fiona remercie sa mère et les autres modèles qu’elle a eu dans sa jeunesse pour lui avoir appris qu’en travaillant fort et avec passion, tout est possible. C’est une leçon qu’elle espère transmettre aux autres en partageant son expérience.

“Si mon parcours peut inspirer quelqu’un d’autre, alors je veux être le phare de cette personne”, nous dit-elle. 

Guest AuthorGuest Author

+ News
ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT